Home / Guerre raciale / Ramadan 2021 : une femme flic égorgée à Rambouillet par un croyant tunisien au cri de « Allah Akbar »

Ramadan 2021 : une femme flic égorgée à Rambouillet par un croyant tunisien au cri de « Allah Akbar »

Captain Harlock
Démocratie Participative
23 avril 2021

48 heures après que les musulmans aient demandé à Macron plus de Blancs dans leurs quartiers, les musulmans ont égorgé une infidèle dans leurs quartiers.

Peut-être qu’en émettant un timbre sur le thème de la laïcité, ça pourrait faire avancer le débat.

Enfin, j’en sais rien.

CNews :

L’homme abattu par les policiers après avoir tué au couteau une fonctionnaire de police de 49 ans dans le commissariat de Rambouillet (Yvelines), aurait crié «Allah Akbar» au moment de commettre son crime.

Âgé de 36 ans et d’origine tunisienne, il serait arrivé en 2009 en France en situation irrégulière mais aurait été régularisé depuis, selon des informations obtenues par CNEWS.

Son identité est inconnue des fichiers et des services de renseignement.

Je ne sais pas si cette femme flic était vaccinée. Peut-être que ça aurait pu servir, je ne sais pas.

En tout cas, j’attends le témoignage des voisins.

« Nou li compron po, lui toujour dire bonjour, li toujour gontil, si sirviable ».

Par contre, préparez-vous : dans la semaine vous aurez une « agression islamophobe » pour remettre la balle au centre médiatiquement.

Nos bougnoules sont actuellement occupés à se goinfrer de mauvaises pâtisseries marocaines en plein jeûne du ramadan, il est hors de question de troubler leur difficile digestion nocturne.

Et puis disons-le tout net : l’immense majorité des consommateurs de Netflix s’en branle totalement. Totalement.

Alors oui, on va voir le préfet, on aura un genre de débat sur le week-end via CNews. Le Twitter de Darmanin va chauffer, Macron consentira à dire que c’est très mal.

Dès lundi, on discutera des modalités pour la rouverture des terrasses.

En 2021, je crois qu’il n’y a rien de plus con que de mourir pour la République. Surtout sans son consentement, lol.

Commentez l’article sur EELB.su