Home / Les dernières actualités / Pour le 1er Mai, le nouveau Salvini dénonce l’antiracisme aux côtés de ses nouveaux électeurs

Pour le 1er Mai, le nouveau Salvini dénonce l’antiracisme aux côtés de ses nouveaux électeurs

Captain Harlock
Démocratie Participative
03 mai 2021

 

J’ai enfin compris l’essence de l’alliance entre Marine Le Pen et Matteo Salvini, rallié au gouvernement de Mario Draghi, le banquier de Goldman Sachs : l’antiracisme et l’amour des nègres-qui-payent-leurs-impôts.

« Le racisme est seulement dans l’œil de celui qui regarde. Vive les travailleurs et les travailleuses décents ! »

« Mais c’est de la tactique ! »

Non, une tactique consistant à valider la société multiraciale juive n’est pas une preuve d’intelligence « tactique ». C’est une capitulation.

De 36% dans les intentions de vote il y a deux ans, la Lega antiraciste s’est écroulée à 22%, talonnée par Fratelli d’Italia.

Les partis souverainistes cashers ont échoué partout.

Le Brexit a accouché à de la société la plus étroitement contrôlée d’Europe par l’ordre covidiste. Trump n’a rien laissé hormis une ambassade à Jérusalem et le déploiement de troupes en Syrie. Salvini fait le clown avec des noirs le 1er Mai pour s’acheter un brevet d’antiracisme.

La démocratie est un fléau.

Commentez l’article sur EELB.su