Home / Les dernières actualités / Pakistan : le gouvernement bloque l’internet pour empêcher les djihadistes anti-Macron de prendre le pouvoir par la force

Pakistan : le gouvernement bloque l’internet pour empêcher les djihadistes anti-Macron de prendre le pouvoir par la force

Captain Harlock
Démocratie Participative
19 avril 2021

 

Le Pakistan est au bord de la guerre civile.

Les djihadistes sont partout dans les rues pour renverser le gouvernement en place. Leur objectif est de prendre le pouvoir pour utiliser l’arsenal nucléaire pakistanais contre Macron le blasphémateur.

Le ramadan n’arrange pas les choses.

BFMTV :

Le Pakistan a temporairement bloqué l’accès à plusieurs réseaux sociaux du pays pour éviter de donner encore davantage d’ampleur à de violentes manifestations.

Les autorités pakistanaises ont suspendu plus de quatre heures durant l’accès à plusieurs réseaux sociaux très populaires dans le pays ce vendredi 16 avril, pour « raisons de sécurité ».

Plus concrètement, le blocage est venu s’appliquer à YouTube, Facebook, WhatsApp, Twitter, l’application de messagerie chiffrée Telegram et TikTok.

Une source proche des services de sécurité a précisé auprès de Reuters que ce blocage était voué à assurer le « maintien de l’ordre », une opération étant alors en cours contre le mouvement islamiste Tehrik-i-Labaik (TLP).

Le gouvernement avait annoncé dans la semaine interdire ce même mouvement, désormais assimilé à une organisation terroriste. Son chef ayant été arrêté, de nombreux rassemblements ont essaimé dans le pays.

Le TLP a entrepris une campagne anti-française depuis que le président Emmanuel Macron a défendu à l’automne dernier le droit de Charlie Hebdo de publier les caricatures de Mahomet, un acte qu’ils jugent blasphématoire.

Jeudi dernier, l’ambassade de France locale a ainsi exhorté ses ressortissants et les entreprises françaises de quitter temporairement le pays de plus de 216 millions d’habitants en raison « des menaces sérieuses » qui pèsent sur les intérêts français.

Le mouvement s’était illustré en octobre dernier par ses rassemblements anti-français, à la suite de l’assassinat du professeur Samuel Paty, décapité à Conflans-Sainte-Honorine pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression.

Ce 19 avril, le ministère pakistanais de l’Intérieur a annoncé la libération d’onze policiers pakistanais, pris en otage par des manifestants anti-France du TLP. Auprès de Reuters, une source a souligné que les réseaux sociaux seraient systématiquement bloqués dès lors qu’une action du gouvernement serait entreprise à l’encontre du TLP.

La situation est si critique que le Pakistan doit verrouiller l’essentiel de l’internet pour contenir l’insurrection.

Et dire que tout est parti d’une beurette d’IDF qui a monté un char pour ne pas dire à son père qu’elle avait séché les cours.

Quand je dis que ces djihadistes veulent frapper la France avec l’arme nucléaire, je suis sérieux.

Un de leurs leaders appelait à précipiter la venue du Mahdi à coups de bombes atomiques.

C’était tellement sérieux que le gouvernement a fait assassiner ce chef musulman quelques jours plus tard. Probablement par empoisonnement.

Voici l’ambiance aux funérailles du père spirituel du djihad nucléaire.

Son mouvement est celui qui tient actuellement les rues.

Je ne sais pas comment Macron fait son compte mais tout ce qu’il touche se transforme en catastrophe.

Commentez l’article sur EELB.su