Home / Décryptage / Non-affaire Halimi : « Il sera capturé… les israéliens feront ce qu’ils ont à faire » annonce le juif Meyer Habib sur LCI

Non-affaire Halimi : « Il sera capturé… les israéliens feront ce qu’ils ont à faire » annonce le juif Meyer Habib sur LCI

Captain Harlock
Démocratie Participative
23 avril 2021

Meyer Habib, député vronzé

Hier, dans la non-affaire Halimi, la plus haute autorité judiciaire compétente en France était saisie en Israël par le leader médiatique de la droite patriotique française, Gilles-William Goldnadel.

Dans la même journée, le représentant spécial de Benyamin Netanyahu en France, le faux député « français » Meyer Habib, précisait les conditions de cette intervention israélienne.

Le Mossad sera normalement chargé de capturer Kobili Traoré, le noir fou dont la Cour de Cassation a reconnu l’irresponsabilité pénale en dépit des violentes menaces des organisations juives.

Meyer Habib s’exprimait longuement au micro du très docile journaliste de droite Eric Brunet.

Il aura fallu peu de choses – un verdict qui, pour une fois, ne correspond pas à leurs exigences – pour que les juifs baissent le masque et revendiquent glorieusement leur suzeraineté sur la France sans aucune espèce de pudeur.

Si jadis il fallait être le grand Adolf Eichmann pour être jugé digne d’une telle procédure, les juifs ont considérablement rabaissé leurs standards. Nous en sommes à l’accusation d’un seul homicide. Demain, ce sera le révisionnisme historique. Après demain, les blagues sur le bec crochu des youtres.

A LCI, cette attaque en règle contre la justice française et sa souveraineté par un ultra nationaliste juif a tout particulièrement enthousiasmé le très servile patriote Eric Brunet. Au reste, toute la droite hyper souverainiste a observé un silence tout de déférence, démontrant pour la souveraineté de quel véritable pays ils militent.

Je n’ai pas su, à cette heure, que le gouvernement techniquement en charge de l’administration de la France a réagi à cette intention d’intervention armée israélienne sur le territoire français. Pareillement, je n’ai pas entendu de réactions de l’Assemblée Nationale quant aux propos d’Habib, un vétéran du Bétar déjà condamné pour terrorisme.

D’ici à la concrétisation de ce plan, la loi israélienne devrait être modifiée pour prévoir l’exécution des « terroristes », une catégorie qui devrait contenir tous les gens que les juifs considèrent comme des obstacles sur leur chemin vers la domination mondiale.

Nous savons tous qu’aucune démocratie, par définition sous la coupe des juifs, ne s’opposera à ce principe. Sauf, pour la forme, par un vague communiqué.

Commentez l’article sur EELB.su