Home / Décryptage / Marlène Schiappa annonce des «états généraux de la laïcité» contre les musulmans, la gauche et les électeurs RN lassés par le Grand Remplacement

Marlène Schiappa annonce des «états généraux de la laïcité» contre les musulmans, la gauche et les électeurs RN lassés par le Grand Remplacement

Captain Harlock
Démocratie Participative
18 avril 2021

Les juifs acceptent de plus en plus mal l’idée qu’il y ait autre chose que des juifs en France.

Pour résoudre ce problème, ils ont décidé de confier la stratégie de survie de leur régime à Marlène Schiappa.

Au programme : d’impressionnants « états généraux » de la Laïcité avec plein de gens du sérail d’accord sur tout à l’avance.

Le Figaro :

La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa annonce, dans une interview au Journal du Dimanche , la tenue d’«Etats généraux de la laïcité» qui donneront notamment lieu à une «grande consultation» auprès des jeunes sur ce sujet clivant.

Le coup d’envoi de ces Etats généraux sera donné mardi au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) à Paris «avec une conférence de haut niveau entre des intellectuels de toutes les sensibilités» , précise-t-elle, citant entre autres l’académicienne Barbara Cassin, l’essayiste Caroline Fourest et le philosophe Gaspard Koenig.

Quand j’entends le nom de Caroline Fourest, je sais que ce sera du très haut niveau.

Cette lesbienne hystérique aux ordres de Bernard-Henri Lévy est donc censée tenir tête aux quelques 10 millions de musulmans qui vivent désormais en France.

Mouais. Non.

Jusqu’à l’été, «des tables rondes et des groupes de travail sur la liberté d’expression la recherche, la jeunesse, l’intégration citoyenne» seront organisées, ajoute-t-elle, assurant qu’elle laisserait aussi «carte blanche» à des associations et à des syndicats.

Est-ce que l’UNEF sera également invitée ?

Ses militants auraient des choses à dire.

Une «grande consultation avec Make.org» sera enfin lancée «auprès de 50.000 jeunes», ajoute Mme Schiappa, selon laquelle l’ensemble des échanges doit «être l’occasion de nous rassembler autour de la laïcité à la française». «C’est un sujet de passion. L’idée est de dire: parlons-en ensemble et écoutons-nous», souligne-t-elle à l’heure où le devenir de l’Observatoire de la laïcité fait l’objet d’une âpre bataille politique.

«La laïcité n’est en aucun cas une arme de répression contre les religions», assure Marlène Schiappa. «Nous voulons justement sortir de la tenaille entre d’un côté les identitaires d’extrême droite et de l’autre les indigénistes et Europe Écologie-Les Verts. J’invite chacun à prendre la parole dans le cadre des Etats généraux.»

Donc, « tout le monde » est convié pour donner « librement » son avis sur la « laïcité » avec pour objectif affiché de faire taire tous ceux qui ne sont pas sur les positions sectaires de la LICRA et du Printemps Républicain de Manuel Valls.

On voit difficilement comme cette approche pourrait échouer.

L’état de panique qui prévaut au sein des élites fossilisées de ce régime pourri ne peut échapper à personne.

Le fait de convoquer « 50,000 jeunes » – c’est-à-dire des afro-maghrébins – pour les sermonner sous l’œil vigilant d’intellectuels juifs est la riposte du système suite à l’enquête d’opinion qui a révélé que l’écrasante majorité des nouvelles générations, sous l’effet du remplacement de population, veut en finir avec l’athéisme d’état défendu par les juifs.

Les non-Blancs revendiquent très massivement l’instauration de la loi coranique dans tous les corps de l’Etat, à 79%. Cependant, la moitié de la jeunesse blanche est déjà si bougnoulisée qu’elle se déclare à 49% favorable à l’application de la charia.

Un des éléments centraux de la loi coranique est bien sûr l’interdiction de critiquer l’islam, de près ou de loin. Là aussi, plébiscite en faveur de la censure la plus stricte, à 52%.

Les juifs et la clique de Valls ont opéré un putsch au sein du gouvernement. Macron semble avoir été acculé par cette bande et les laisse multiplier les provocations. Du coup, ils imposent leur rhétorique ultra-agressive contre tout ce que les juifs perçoivent comme une concurrence ethno-raciale sous couvert de « laïcité ».

Ce sont les Enthoven, Khan, Clavreul-Diamantis et consorts.

La laïcité n’a rien à voir avec la séparation du religieux et du politique. La république n’est pas laïque, c’est un état juif fondamentaliste. Elle défend une conception sémitique du monde où seuls les juifs sont autorisés à agir en tant que groupe organisé.

Cette république sémitique n’est rien d’autre que l’équivalent juif de la théocratie iranienne dans le chiisme.

L’athéisme d’état, le féminisme ou l’antiracisme ne sont que des dissolvants aux mains des juifs pour atomiser la société aryenne qu’ils infiltrent afin d’empêcher tout front organique de se former contre leur exploitation parasitaire.

Après avoir été utilisée contre la France catholique, la laïcité est désormais l’arme des juifs pour combattre les musulmans qui refusent de se soumettre tout comme l’antiracisme est l’arme des juifs pour combattre les Blancs qui refusent de se soumettre.

D’où cette guerre sur deux fronts que prétend mener Schiappa, la marionnette de la juiverie.

Toutefois, entre les « ambitions » affichées par ce carré de vieux bourgeois sous influence ashkénaze et l’immense réservoir démographique des banlieues musulmanes, le match est déjà plié.

Ces juifs n’ont pas les moyens de leur arrogance. Ils ne pourront pas venir à bout d’une masse grégaire de 10 millions de mahométans dont le nombre est en expansion rapide. Surtout si, dans le même temps, ils harcèlent « l’extrême-droite » représentée par plus de 10 millions d’électeurs RN exaspérés par l’invasion migratoire organisée par le pouvoir juif.

Les juifs sont pris entre le marteau de l’immigration afro-islamique et l’enclume autochtone et ce n’est pas près de s’arrêter.

Commentez l’article sur EELB.su