Home / France / Le variant ‘triple mutant’ découvert en Inde pourrait être beaucoup plus mortel et résister aux vaccins existants

Le variant ‘triple mutant’ découvert en Inde pourrait être beaucoup plus mortel et résister aux vaccins existants

Captain Harlock
Démocratie Participative
24 avril 2021

Il est d’autant plus important de se faire injecter le vaccin toxique de Pfizer ou d’AstraZeneca dans les veines qu’il est déjà obsolète.

Business Insider :

Alors que l’Inde est confrontée à sa deuxième grande vague de cas de Covid-19 et à un variant doublement muté du virus, elle doit maintenant faire face à une nouvelle menace — un variant triplement muté.

Les scientifiques ont trouvé deux variétés triple-mutantes dans des échantillons de patients de quatre États : Maharashtra, Delhi, Bengale occidental et Chhattisgarh. Les chercheurs du pays l’ont baptisée « souche du Bengale » et affirment qu’elle pourrait être encore plus infectieuse que le variant doublement mutant.

En effet, trois variants ont fusionné pour former un nouveau variant, peut-être plus mortel.

Le Times of India s’est entretenu avec Vinod Scaria, chercheur à l’Institut CSIR de génomique et de biologie intégrative en Inde, qui a déclaré que le triple mutant était également un « variant d’échappement immunitaire », une souche qui permet au virus de se fixer aux cellules humaines et de se cacher du système immunitaire.

Il a ajouté qu’elle pourrait avoir évolué à partir du variant à double mutation — qui, selon les experts, est probablement à l’origine de la récente flambée épidémique dans le pays.

Préparez-vous, la nouvelle version upgradée par Bill Gates est lâchée dans la nature et elle vient vers vous

Sreedhar Chinnaswamy, un chercheur de l’Institut national de génomique biomédicale en Inde, a déclaré au Times of India que le variant était également porteur de la mutation E484K, une caractéristique que l’on retrouve à la fois dans les variants sud-africain et brésilien.

« En d’autres termes, il se peut que vous ne soyez pas à l’abri de cette variante, même si vous avez déjà été infecté par une autre souche, ou même si vous avez été vacciné », résume-t-il.

Cette nouvelle menace est inquiétante. Le système de santé indien a déjà atteint un point de rupture alors qu’il est aux prises avec la deuxième vague de cas de Covid. Dans tout le pays, les hôpitaux sont confrontés à une grave pénurie d’oxygène médical. Hier, six hôpitaux du pays auraient manqué d’oxygène alors que le pays était confronté à un afflux soudain de patients.

Les fournitures d’oxygène ont été détournées des chantiers navals et des aciéries. Pourtant, les hôpitaux restent débordés, et certaines familles désespérées en viennent même à voler des bouteilles d’oxygène dans les hôpitaux pour maintenir les membres de leur famille en vie.

Les variants peuvent être créés en laboratoire et injectés dans des victimes grâce aux unités de guerre biologique dont l’armée US dispose à travers le monde.

Si une grosse grippe ne suffit pas, une version mise à jour sera de nature à convaincre les masses de se soumettre à la terreur sanitaire.

Mettons-le à 1% de taux de mortalité.

Si ça ne suffit toujours pas, nous passerons à 5%.

Commentez l’article sur EELB.su