Home / France / Le félon à la botte de Macron Lecointre annonce une violente répression contre les militaires hostiles à l’invasion islamique, 58% des Français soutiennent les signataires de la lettre ouverte !

Le félon à la botte de Macron Lecointre annonce une violente répression contre les militaires hostiles à l’invasion islamique, 58% des Français soutiennent les signataires de la lettre ouverte !

Captain Harlock
Démocratie Participative
29 avril 2021

Servir son maître ou servir son pays, Lecointre a choisi

Lecointre, le pantin de Macron à la tête de l’état-major, n’a plus qu’une mission : traquer les militaires jugés déviants pour le compte de la petit clique cosmopolite au pouvoir. Objectif : briser le moral de l’armée ou ce qu’il en reste.

Il y a longtemps que je n’ai pas éprouvé un tel besoin de me laver les mains après avoir lu un entretien.

Le Parisien :

Le 21 avril, d’anciens militaires, dont une vingtaine de généraux, dénonçaient dans une tribune au style factieux parue dans « Valeurs actuelles », le « délitement » du pays, suggérant que l’armée pourrait passer à l’action. Ce mercredi, 8 000 soldats l’avaient signée. Tollé politique, soutien de Marine Le Pen, opprobre de la gauche… Les mesures à l’encontre des meneurs seront sévères, annonce le général François Lecointre.

Comment avez-vous réagi à cette tribune ?

GÉNÉRAL FRANÇOIS LECOINTRE. Je me suis d’abord dit qu’elle ne présentait pas grand intérêt, et ensuite que ses auteurs savaient très bien qu’ils prenaient un parti pris politique. Cela, je ne peux pas l’accepter, car la neutralité des armées est essentielle. Enfin, j’ai été choqué d’y lire un appel à l’armée d’active : ça me révulse absolument.

Vous connaissez ces signataires ?

Certains, oui, en particulier le général en retraite Piquemal (NDLR, ancien général 4 étoiles de la Légion étrangère), connu pour ses engagements politiques. Pour l’essentiel, ce sont des gens qui ont quitté l’armée il y a 20 ou 30 ans, que ma génération d’officiers n’a pas connus.

Ce texte reflète-t-il quelque chose de l’armée ?

Il ne reflète en rien l’état d’esprit des armées aujourd’hui. L’armée est républicaine, elle n’est pas politisée, combat tous les jours pour son pays. Elle est à l’image de la société française. Contrairement aux fantasmes que certains entretiennent, elle est très diverse socialement. C’est le billet de gens à la retraite, qui ont une vision décalée de la réalité de nos engagements : je leur dénie le droit de porter un jugement sur ce que nous sommes ! C’est une tentative de manipulation de l’armée inacceptable. Si ces gens veulent s’exprimer, qu’ils le fassent en leur nom, sans mettre en avant leur qualité d’ancien militaire ou leur grade. Quand on est général en 2e section, on s’engage statutairement à respecter le devoir de réserve.

Toto : « L’armée est républicaine »

Aussi Toto : « L’armée est neutre politiquement »

Ce type réfléchit avant de parler ?

Quant à la « diversité sociale » – comprendre « raciale » – dont ce pauvre Lecointre se flatte, il parle de l’infiltration afro-islamique que sa bande supervise pour le compte du système globaliste. Celle qui ne peut que finir en subversion complète.

La ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé un recensement des signataires : y a-t-il des soldats d’active ?

On est en train de faire ce recensement. Aujourd’hui, on dénombre 18 personnes en activité – dont quatre officiers – parmi les signataires, sur 210 000 militaires en activité.

Des enquêtes d’opinion ont révélé que le vote d’extrême droite chez les militaires est supérieur à la moyenne nationale…

Je ne suis pas là pour sonder les reins et les cœurs. J’exige la plus grande neutralité, je mets d’ailleurs au défi mes subordonnés de savoir quelles sont mes opinions politiques. Le seul drapeau qu’on porte, ce sont les trois couleurs françaises. Quand vous êtes au milieu des troupes en action, au Sahel, au Levant, vous voyez bien que ce n’est pas le sujet. Les militaires portent la France dans le monde. La dimension de politique intérieure est moins déterminante dans leur mental que chez les autres citoyens.

Les opinions de Lecointre sont connues de tous : ce sont celles de sa loge.

Y a-t-il une montée de la radicalisation d’extrême droite au sein de l’armée ?

Non. Il y a eu un suivi très précis par le service de renseignement interne aux armées (NDLR : Direction du renseignement et de la sécurité défense), encore renforcé après l’identification par le site Mediapart d’une cinquantaine de militaires suspectés d’extrémisme de droite. Sur les cinquante, il en restait une trentaine dans les rangs qui ont fait l’objet de conseils d’enquête et de sanctions allant jusqu’à la radiation.

Ne riez pas : Lecointre se coordonne avec le trotskiste Edwy Plenel, allié formel des islamistes, pour purger l’armée.

Et ce type s’en vante !

Voyez-vous dans cette tribune, publiée par « Valeurs Actuelles » le jour du 60e anniversaire du putsch d’Alger, un appel à la sédition ?

Absolument pas ! L’Algérie n’est pas un sujet de ma génération, le fantasme du putsch me paraît hors de propos. Il n’y a pas la moindre tentation de ce genre. Quand on connaît l’armée française, engagée au combat, dans la défense de notre pays et de ses valeurs démocratiques, c’est absurde.

Le frère trois points n’a pas pu s’empêcher de foutre le mot démocratie quelque part.

Le texte évoque un risque de guerre civile et une intervention de l’armée sur le sol national…

Les armées sont engagées dans des opérations comme Sentinelle, ou Résilience dans la gestion de la crise Covid. Mais leur priorité est l’engagement au combat contre un ennemi identifié, contre les terroristes de Daech. S’engager sur le territoire national tel qu’évoqué dans la tribune, ça n’a aucun sens. Les armées ne sont pas faites pour faire du maintien de l’ordre.

Comprendre : « Conformément aux ordres reçus, nous ne nous opposerons pas à la conquête du pays par les masses afro-musulmanes. Téléphonez aux flics si ça vous amuse. »

Quelles sanctions encourent ces généraux en 2e section signataires ?

La radiation, donc la mise à la retraite d’office.

Ils peuvent être privés de leur pension de retraite ?

Le droit ne l’autorise pas. On peut leur retirer la qualité de général en 2e section, c’est la radiation qui entraîne la mise à la retraite définitive. Un tel général est rappelable à tout instant par le ministère, pour une mission particulière comme renforcer l’encadrement d’une armée.

Que va-t-il se passer concrètement ?

Je souhaite que leur mise à la retraite d’office soit décidée. C’est une procédure exceptionnelle, que nous lançons immédiatement à la demande de la ministre des Armées. Ces officiers généraux vont passer chacun devant un conseil supérieur militaire.Au terme de cette procédure, c’est le président de la République qui signe un décret de radiation. Au-delà, je leur conteste à tous, en particulier au général Piquemal qui a déjà été radié (NDLR, après avoir mené des manifestations anti-migrants en 2016), le droit de prendre des engagements politiciens en mettant en avant leur grade.

Comment en empêcher un Christian Piquemal, coutumier du fait ?

Je vais lui envoyer une lettre pour lui dire qu’il est indigne, salit l’armée, la fragilise en en faisant un objet de polémique nationale.

Et quelles sanctions pour les soldats d’active ?

Ils recevront des sanctions disciplinaires militaires. On est en train d’étudier avec les chefs d’état-major des trois armées les cas des dix-huit personnes concernées et le niveau de sanction à appliquer. Mon intention est qu’elles soient plus fortes pour les plus gradés et moins fortes pour les moins gradés. Je considère que plus les responsabilités sont élevées, plus l’obligation de neutralité et d’exemplarité est forte.

Qu’avez-vous pensé de la politisation de l’affaire ?

Cela me navre, c’est beaucoup de bruit pour rien. Les femmes et hommes politiques, qui prennent le risque d’instrumentaliser les armées pour en faire un objet de polémique, ne rendent pas service à la République.

Quelle servilité.

Ce n’est pas un hasard si Macron l’a placé là : un tel ectoplasme ne risquait pas de briller par son courage.

Toujours est-il que ce pauvre type est en retard d’une guerre. L’opinion publique soutient massivement les initiateurs de cette lettre ainsi que ses signataires.

C’est absolument écrasant. Les médias dominants le reconnaissent eux-mêmes.

LCI :

Selon le sondage d’Harris Interactive réalisé pour LCI, 64% des personnes interrogées ont entendu parler de cette tribune et 38% voient précisément de quoi il s’agit. Globalement voilà ce que dit le texte qui a défrayé la chronique : adressée au Président de la République, au gouvernement et aux parlementaires, elle dénonce le « délitement » de la France du fait « d’un certain antiracisme », de « l’islamisme et des hordes de banlieue ». Au total, 58 % des personnes interrogées soutiennent les militaires ayant signé la tribune, selon notre sondage, réalisé sur un échantillon de 1613 personnes.

C’est un plébiscite et le régime judéo-républicain tremble. Ce régime de capitulation a raison de trembler : il est juché sur un volcan.

Si Lecointre avait eu deux sous d’intelligence politique, il aurait repoussé les exigences délirantes de la clique macroniste pour limiter les dissensions et la défiance. Tout ce qu’il va obtenir de par son empressement à châtier les soldats coupables de patriotisme, c’est une violente hostilité de la part du peuple et l’exaspération de ceux qui ont parfaitement identifié sa politisation.

C’est la plus grosse connerie de toute sa carrière.

L’aspect le plus positif, c’est que le fossé n’a jamais été aussi spectaculairement béant entre le peuple et la bande qui prétend le représenter, à tous les niveaux de l’Etat – état-major compris. Il est clair pour le plus grand nombre qu’aucune confiance ne peut être placée dans l’armée avec une pareille de tels gens à sa tête. Elle restera l’arme au pied tandis que Macron planifie l’invasion du pays au rythme de 2 millions de colons afro-musulmans supplémentaires en seulement 5 ans de présidence.

Les attentats musulmans, les meurtres de Français innocents, les pillages et les émeutes raciales vont se succéder à un rythme toujours plus rapide sous l’œil impassible des Lecointre et consorts. C’est la seule chose qu’il y a à retenir de ces déclarations.

Les signataires de cette lettre ont levé là un énorme lièvre, celui des officiers félons qui servent les intérêts globalistes en lieu et place du peuple, quitte à livrer le pays à la destruction complète. Si jusqu’à présent nous pouvions nous en douter, la réponse de Lecointre et les persécutions qu’il annonce contre ces soldats a valeur de revendication officielle.

Le gang de Macron ne va pas s’arrêter là. La chasse ne fait que commencer.

Commentez l’article sur EELB.su