Home / France / La lettre des militaires appelant à assassiner islamistes et hordes de banlieues a déjà réuni près de 8,000 signataires

La lettre des militaires appelant à assassiner islamistes et hordes de banlieues a déjà réuni près de 8,000 signataires

Captain Harlock
Démocratie Participative
28 avril 2021

Cette fameuse lettre appelant déployer l’armée partout en France pour abattre les hordes de banlieue et les islamistes continue de recueillir des signatures.

Je ne connais pas le processus de collecte, s’il est purement déclaratif ou s’il y a un mode de vérification minimal pour écarter les signataires mythomanes qui n’ont aucun rapport avec l’armée. En tout cas, à ce jour, il y a près de 8,000 personnes réputées militaires, d’active ou non, qui l’ont signée.

Les médias juifs sont devenus beaucoup plus nerveux ces dernières 48 heures. La chaîne du milliardaire israélien Patrick Drahi appelle explicitement à la purge.

Ce changement de ton est aussi lié à la violente réaction de la gauche radicale, soucieuse de conforter son alliance avec son électorat islamique. Par phénomène d’entraînement, la clique macroniste au pouvoir ne peut pas abandonner la défense des masses musulmanes au seul Mélenchon, élu dans la ville algérienne de Marseille.

C’est donc une course à l’échalotte entre les marxistes et les macronistes pour savoir qui sera le protecteur attitré des mahométans face à l’armée.

Compte tenu du nombre affiché de signataires, nous avons sur les bras le début d’une nouvelle affaire des fiches. Taper sur les doigts d’une douzaine d’officiers ne suffira pas. Déjà rongé par un narcissisme pathologique, Macron, accusé d’inaction et de faiblesse sur sa gauche, va vouloir faire des exemples. L’état-major, affaibli par cette contestation grandissante, va recevoir l’ordre de traquer dans toutes les unités la moindre opposition. La défiance et la paranoïa vont inévitablement s’installer.

Pour faire bonne mesure, je peux d’ores et déjà vous annoncer une virulente campagne anti-armée de la part du conglomérat médiatique juif aidé des habituels crasseux d’extrême-gauche, gouines en tête. Libération, Médiapart, Le Monde, etc., vont monter de faux scandales pour justifier et déclencher la purge : accusation de racisme, « islamophobie structurelle », homophobie, tout va y passer. Saint-Cyr est bien évidemment dans le viseur des juifs.

Quelques jours après l’attentat de Rambouillet, Mélenchon n’a qu’un ennemi à désigner : les militaires qui refusent l’invasion islamique.

Le type appelle en réalité les banlieues afro-musulmanes à déclencher de violentes émeutes raciales pour accompagner la purge dont il rêve.

Je m’étonne qu’il ne soit pas encore placé en état d’arrestation pour appel à l’insurrection.

Au vu du chaos généré par cette démocratie finissante, il était fatal que l’armée française finisse aspirée par ce foyer de pestilence qu’est la fange républicaine.

Sans oublier qu’Erdogan guette la moindre occasion d’élargir le front intérieur en France en excitant les mahométans contre les croisés. Un projet qu’il peut nourrir avec confiance au vu du nombre de musulmans en uniforme qui ne doivent pas particulièrement apprécier l’esprit de cette fameuse lettre. Ils ont mis le pied dans des tas d’unités qui ne mettraient pas longtemps à être paralysées ou affaiblies si ces crouilles décident de mettre crosse en l’air.

Ce n’est pas comme si tout ce merdier n’était pas prévisible depuis 40 ans. Une nouvelle fois, l’état-major français a brillé par son sens de l’anticipation.

En tout cas, il ne va pas faire bon être blanc dans les casernes républicaines avec autant de ratons amateurs de couteau dans les chambrées.

Ici, par principe, nous soutenons les officiers qui ont lancé cet appel. C’est très, très en deçà de ce qu’il faudrait pour nettoyer le pays – notamment au plan racial – mais c’est infiniment plus pertinent que n’importe quelle élection.

Disons que c’est une entrée en matière.

Vous connaissez mon point de vue : sans un nettoyage ethnique méthodique, nous perdrons notre temps en tergiversations inutiles et l’anarchie continuera de progresser. Nous sommes simplement arrivés à un moment où des gens doivent être retirés de l’équation. De temps à autre, une nation doit passer par un tel processus de purification pour recouvrer la santé. Cela n’a rien d’exceptionnel.

Commentez l’article sur EELB.su