Home / Les dernières actualités / Hérault : les djihadistes pakistanais adressent une menace de mort aux infidèles en taguant une église du 10e siècle

Hérault : les djihadistes pakistanais adressent une menace de mort aux infidèles en taguant une église du 10e siècle

Captain Harlock
Démocratie Participative
29 avril 2021

 

Voilà qui mérite l’attention.

Techniquement parlant, la chapelle n’a pas été « souillée » mais profanée par des mahométans.

Le message est signé : c’est le drapeau de la Ligue Musulmane du Pakistan.

Nous avons couvert ici dans le détail les graves troubles révolutionnaires qui ont lieu dans ce pays où les djihadistes organisent depuis des mois de très violentes émeutes insurrectionnelles pour renverser le gouvernement pakistanais afin de mener des représailles contre la France accusée d’être « blasphématrice » suite à la republication des caricatures du prophète de l’islam.

Pakistan : le gouvernement bloque l’internet pour empêcher les djihadistes anti-Macron de prendre le pouvoir par la force

Ces pakistanais sont beaucoup plus dangereux, nombreux et organisés que les habituels islamistes d’Afrique du Nord.

Pour faire court, le parti djihadiste insurrectionnel, le Tehreek-e-Labaik Pakistan, vient d’être interdit par le gouvernement pakistanais. C’est purement formel, le parti existe toujours, plus dangereux et galvanisé que jamais et il entend étendre son influence en s’érigeant aux yeux des masses fanatisées de ce pays comme le seul « véritable défenseur » de « l’honneur du prophète ».

Ce qui implique d’égorger des mécréants.

Pour les besoins de sa propagande et pour montrer qu’il ne reste pas inactif, contrairement au gouvernement en place, ce parti djihadiste a besoin de brandir une ou plusieurs têtes de Français que leurs moudjahidines auront tranché directement en France.

L’objectif est également d’humilier Macron qu’ils dépeignent comme un ennemi de l’islam.

Si vous vous rappelez, un pakistanais avait déjà essayé de refaire une attaque contre l’ancien siège de Charlie Hebdo quelques jours avant l’exécution de Samuel Paty. Le père du pakpak se disait « très fier » de son fils.

Nos amis mahométans pakistanais disposent de leurs propres cellules djihadistes sur le territoire français. En ciblant cette église de l’Hérault, ils tiennent à nous faire savoir que des infidèles, chrétiens de préférence mais non exclusivement, vont prochainement être décapités en France.

Si vous êtes de la région de Fabrègues – et plus largement de l’Hérault – faites preuve de la plus extrême prudence : des mahométans commandés par les organisations islamiques pakistanaises sont prêts à passer à l’action, n’importe quand.

Je vous déconseille très vivement de mettre les pieds dans une église. Ne laissez pas votre femme et vos gosses sortir n’importe où, n’importe quand. Le plus probable est qu’ils lâcheront un de leurs fanatiques dans une foule avec un surin, plantant tout ce qui se présente à portée de lame. De préférence un vendredi, jour de prière pour les adeptes de la religion de paix, d’amour et de tolérance. N’oubliez pas que nous sommes en plein ramadan et que durant ce mois d’orgie de bouffe et de fanatisme, les bougnoules sont encore plus excités que d’ordinaire.

Les flics sont déjà incapables de se protéger, n’attendez aucun secours de ce côté-là.

N’hésitez pas à vous organiser vous-mêmes avec vos voisins, amis et proches en cellules locales de vigilance et de renseignement en utilisant l’application Signal.

En attendant, méditez sur les propos du ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin : « les musulmans sont les premières victimes des islamistes ».

Commentez l’article sur EELB.su