Home / Les dernières actualités / Espagne : les goyim qui refusent de se faire vacciner devront payer jusqu’à 60,000 euros au Sanhédrin

Espagne : les goyim qui refusent de se faire vacciner devront payer jusqu’à 60,000 euros au Sanhédrin

Captain Harlock
Démocratie Participative
25 février 2021

Ce n’était qu’une question de temps avant que cela n’arrive. Le juif Bourla de Pfizer entend inoculer son venin au bétail goy quoi qu’il arrive.

Les gouvernements de l’UE préparent évidemment dans l’ombre leur propre version de cette mesure terroriste.

Ouest-France :

Cinquième région la plus peuplée d’Espagne, la Galice a décidé, mercredi 24 février, de sanctionner ceux qui refusent le vaccin contre le Covid-19 d’une amende pouvant aller de 1 000 à 60 000 €.

Saluée par le Partido Popular (droite), à la tête du gouvernement provincial depuis 2009, cette décision va à l’encontre de la volonté du gouvernement central qui, comme les autres pays de l’UE, a basé sa campagne de vaccination sur le volontariat.

Arrêté en novembre, le principe peut paraître anachronique : l’Espagne ne comptait alors que 40 % de volontaires pour la vaccination ; ce taux dépasse désormais 80 %, selon le Centre de recherches sociologiques.

« On considère les Galiciens comme des suspects permanents » ​pouvait-on entendre dans les rangs de l’opposition menée par le Bloc nationaliste galicien et le Parti socialiste de Galice.

« C’est un non-sens »​, tançait, le porte-parole socialiste pour la santé au parlement régional, Julio Torrado. « Il n’y a pas de problème de vaccins, le processus se déroule bien. Pourquoi veulent-ils forcer la vaccination ? »​.

L’opposition régionale espère d’ailleurs que le texte sera retoqué par le Tribunal suprême espagnol. Ce à quoi ne croit pas le président du Comité espagnol de bioéthique et professeur de droit constitutionnel Federico de Montalvo : « Dans ce cas, ce que je comprends, c’est qu’il n’y a pas d’obligation à se faire vacciner. Seulement, en cas de refus, on encourt une amende. C’est comme lors d’un contrôle autoroutier, si vous ne présentez pas votre permis de conduire, vous avez une sanction. » Reste à savoir si la décision fera date et que d’autres régions emboîteront le pas de la Galice.

« Ce n’est pas obligatoire, goy, mais tu auras une amende suffisamment élevée pour te ruiner si tu refuses. Tu es libre de choisir ! »

Des avocats juifs n’auraient pas proposé mieux. D’ailleurs, c’est sûrement un cabinet d’avocats juifs qui a proposé d’utiliser cet argument perfide.

Puisqu’on parle de droite réactionnaire, de juifs et d’Espagne, le séfarade Louis Aliot profite désormais du moindre micro qui lui est tendu pour promouvoir le passeport sanitaire – c’est-à-dire un passeport intérieur.

C’est dire si l’opposition aux projets de contrôle des populations voulus par le système est forte en France.

En tout cas, ceux qui nous spamment sans cesse avec la « démocratie » comme synonyme du mot liberté n’ont plus guère d’arguments maintenir cette arnaque sous assistance respiratoire.

Commentez l’article sur EELB.su