Home / Les dernières actualités / Conseils pratiques pour les flics blancs qui craignent de se faire balancer aux journalistes

Conseils pratiques pour les flics blancs qui craignent de se faire balancer aux journalistes

Captain Harlock
Démocratie Participative
23 avril 2021

 

Nos camarades dans les services de police, de gendarmerie ou de l’armée doivent adopter un protocole beaucoup plus strict.

Sinon, la vermine d’ultra gauche qui peuple les médias juifs leur feront ce coup, encore et encore, et encore.

Ce photomontage suffira à diaboliser ce flic ad vitam aeternam.

Sans parler des perdants de la hiérarchie qui font mine de prendre une décision avec une paire de mains accrochée à leurs burnes. Ces bureaucrates lâcheront n’importe quel flic pour de l’avancement, surtout si ça peut parfaire leur réputation de parfait petit républicain.

L’affaire des flics de Normandie aurait dû suffire à faire prendre conscience aux policiers racistes que les plus extrêmes précautions doivent être prises pour ne pas finir livrés aux chiens par l’IGPN.

100% des flics qui se sont faits détruire pour « racisme » l’ont été parce qu’ils avaient publié sur internet.

Protocole du flic raciste

Si vous êtes des flics ou des militaires :

  • N’utilisez que des Iphones – aucune autre marque.
  • Chiffrez votre Iphone.
  • Ne créez aucun compte Icloud ou Apple, ne liez jamais votre Iphone à l’un d’eux.
  • Utilisez le Passcode de l’Iphone et jamais votre empreinte digitale.
  • Ne donnez jamais le mot de passe à personne, pas même à votre mère.
  • N’installez AUCUNE autre appli en dehors de Signal et TOR (Google, etc.).
  • Achetez un faraday sur Amazon pour quelques euros (marque Tuulin).

En complément :

  • N’utilisez que des applications sûres comme Signal ou Session et réglez les pour que la discussion soit effacée après 24 heures.
  • N’enregistrez jamais votre voix.
  • Interdisez-vous par principe de collectionner des images racistes, révisionnistes, etc.
  • Ne possédez aucun livre révisionniste ni de militaria nationale-socialiste
  • Utilisez TOR pour surfer sur le net, que ce soit par smartphone ou PC.
  • Sur le net, n’utilisez que des adresses emails bidon, des pseudos et mots de passe uniques pour chaque compte.
  • N’achetez rien de politiquement connoté avec votre CB (livres, etc.)
  • JAMAIS d’armement non déclaré.

Vous êtes un flic, vous devez être votre propre service de contre-espionnage.

Si vous ne respectez pas ce protocole, vous risquez :

  • Licenciement
  • Divorce
  • Cour d’assises (en cas d’Adama Traoré)
  • Diffamation dans la presse

Avec un exemplaire de Mein Kampf et un AR-15 semi auto non déclaré, vous êtes bon pour la case « terrorisme d’ultra droite » et la préventive en milieu culturellement enrichi.

Tous les flics persécutés pour avoir été droits dans leurs bottes se sont faits détruire parce qu’ils avaient parlé sur Whatsapp, commenté sur Facebook, collectionné des images racistes sur leur PC, possédé un drapeau à croix gammée ou Mein Kampf.

Bref, parce que les mecs se croyaient encore en 2004.

Toutes ces erreurs peuvent être corrigées par n’importe quel flic discipliné.

Votre gonzesse n’est pas votre prêtre

Surtout, surtout ne parlez jamais de vos idées à votre nana du moment : c’est votre du moment. Si vous vous séparez sur une embrouille, cette gonzesse se mettra à disserter pendant des heures à propos de votre racisme devant des enquêteurs qui ne manqueront pas de transmettre le moindre mot à leur hiérarchie avec 3 jolis petits points à côté de leur signature.

La situation est très sérieuse. L’agitation raciale s’intensifie depuis que la négresse Traoré a entrepris de semer le chaos pour le compte de la famille Rothschild et les politiciens sont prêts à tout pour donner des gages. Rien de tel qu’un flic blanc livré à des ordures de journalistes pour se faire bien voir des nègres, bougnoules et autres hyènes d’extrême-gauche qui squattent Twitter.

Observer ces règles est contraignant mais vous avez une cible sur la tête et vous risquez votre avenir. Vous vous ferez davantage chier pendant les pauses et ce sera tout.

Autre chose : tout basané qui porte l’uniforme fera tout pour ruiner la vie d’un flic blanc. Ne faites jamais confiance à ces métèques, surtout s’ils sont algériens. L’algérien surine dans le dos, toujours dans le dos. Systématiquement dans le dos. A chaque fois que vous croisez un algérien en uniforme, ayez le réflexe de vous dire ce mantra, « ce crouille me plantera dans le dos à la première occasion ».

Le sémite est fourbe par construction. Après avoir lu ce papier, vous le savez. Si vous passez outre en faisant confiance à un crouille, ne venez pas vous plaindre quand il vous plantera dans le dos – car il vous plantera dans le dos.

Note : Vous pouvez vous passer de toutes les consignes précitées en quittant la police anti-nationale.

Commentez l’article sur EELB.su